Mozart est mort

C’est une blague qui m’a fatigué tout un été :

« Mozart est mort. Mais quand j’ouvre le frigo, mozzarella ! ».

C’est rigolo, non ?

SAUF QUE :

  1. je connais cette blague depuis des lustres ;
  2. je veux bien rire la première fois ;
  3. à la rigueur même, rire la première fois que chaque enfant du groupe me la raconte…

Mais sincèrement, cette blague-là, ne peut pas tenir des années, contrairement à Paf le chienl’œuf qui parle et le steak caché (même en l’écrivant ça me fait rire, ha ha !).

MAIS :

Cet été, mon fils aîné, Josquin, m’a demandé ce que racontait le bouquin que je tenais dans les mains (Ainsi parlait Zarathoustra). Je lui ai dit que c’était l’histoire d’un gars qui descendait de sa montagne et disait à tout le monde : « Dieu est mort ». J’allais continuer (je ne sais pas exactement comment, parce qu’à résumer, c’est quand même un peu coton), mais il m’a coupé la parole en disant :

« Mais quand j’ouvre le frigo… »

C’est con, ça m’a fait rire.
(depuis, c’est reparti, j’ai le droit à la blague à chaque fois qu’on ouvre le frigo)

 

Poster un commentaire